fermer

Des clubs en difficulté

lun 8 février
Votre publicité ici

La crise du corona fait des dégâts dans les golfs aux Pays-Bas. Beaucoup de clubs vivent principalement des greenfees.
Normal, quand on sait que plus de la moitié des 400.000 joueurs affiliés à la fédération néerlandaise de golf n'ont pas de homecourse, et vont jouer au greenfee comme “vrije golfers”.
Des greenfees qui ont connu un forte baisse, l'an dernier, à cause du corona. Aujourd'hui, plusieurs clubs connaissent des problèmes financiers et sont à vendre.
Comme le Zaanse Golf Club, au nord d'Amsterdam (photo).



“La balance entre les rentrées et les frais pour l'entretien penchent du mauvais côté. Nous devons donc chercher un nouvel exploitant”, explique-t-on du côté du comité du club.
Entre temps, ils semblent avoir trouvé la solution avec l'entrepreneur immobilier Ron Hartog.
Un club de sauvé ?

Ce qui n'est pas le cas de tous. En effet, de nombreux autres clubs néerlandais parviennent de justesse à garder la tête hors de l'eau.
Mais pour combien de temps…?

Et chez nous ? Comment est-ce que les clubs de golf belges ont passé cette crise du corona ?

Retour en haut de page