fermer

Le problème des égos

mar 14 septembre
Votre publicité ici

Le Team Europe a remporté quatre de cinq dernières Ryder Cups. Souvent dans la position d'outsider.
Cette année aussi, le Team USA est pointé comme grand favori.

Padraig Harrington l'accepte avec le sourire.
“Malgré ça, on a gagné… Il ne faut pas chercher pourquoi. Dans le Team Europe, on est parvenu à mettre les égos de côté. On a pratiquement, sans aucun problème, pu constituer les équipes idéales en fourballs et foursomes. Un travail de puzzle qui sera un de mes rôles. Il y en a, par exemple, certains qui parviennent à élever le niveau de leur partenaire. Ces joueurs sont très importants pour l'esprit d'équipe. A ce niveau-là, on est plus fort que les Américains qui comptent trop de joueurs qui ne pensent qu'à eux.”

Retour en haut de page