fermer

Majors et… majors

mer 28 avril
Votre publicité ici

On sait que le “Gender Pay Gap” est important au golf. Les hommes et les femmes ne gagnent pas le même montant quand ils remportent un tournoi.
Prenons les Majors pour illustrer cette différence.



Le vainqueur de The Open, en 2019 Shane Lowry, a touché plus de 1,6 millions euros. Sophia Popov, la gagnante du Women’s Open 2020, seulement 560.000 euros. Une différence de plus d'un million euros.

Même constat à l'US Open. L'année dernière, Bryson DeChambeau est reparti avec un chèque de 1,9 millions euros, A Lim Kim a dû se contenter d'un de 835.000 euros. Ici aussi plus d'un million de différence.

A l'US PGA Championship, la différence est un peu moins importante. Collin Morikawa a touché en 2020 1,5 millions euros, Kim Sei-young 538.000 euros. Cette fois un peu moins d'un million de différence.
Un "gap" qui est, bien entendu, aussi présent dans les tournois "normaux".

Le “Gender Pay Gap” est un des plus importants au golf.
Il est le plus petit au tennis et probablement le plus grand au football…

Retour en haut de page