fermer

Seve Ballesteros savait aussi dessiner des parcours

ven 22 mai
Votre publicité ici

Severiano Ballesteros refusait de dire qu'il était un architecte de parcours de golf.
Il laissait ça à “Trajectory”, sa société de course design.
Il a, bien entendu, collaboré à la création de parcours, mais il faisait ça, en première instance, pour “son profond amour du golf”.



Alhaurin (photo), un des parcours les plus spectaculaires et challenging de la Costa del Sol fut inauguré en 2004. Avant ça, en 1990, il avait imaginé Los Arqueros (photo). Sa première création sur la Costa del Sol.



En Espagne, il a encore signé Izki Golf, San Roque II et Novo Sancti Petri (photo), pour lequel il remua ciel et terre pour y faire venir la Ryder Cup 1997.



Finalement, ce fut Valderrama qui eut l'honneur d'organiser l'évènement, parce que son grand patron Jaime Ortiz-Patino fit redessiné le trou 17 de Valderrama.

Seve fut également à l'oeuvre sur les Iles Britanniques. Il signa notamment The Heritage en Irlande (2004), The Shire près de Londres ou encore The Westerwood en Ecosse. En France, il fut à l'origine du Golf du Pont Royal ouvert en 1992.



Buenavista (photo) à Tenerife, ouvert en 2003, est certainement une de ses plus belles réalisations.



Ou encore le Royal Obidos au Portugal (photo).

Le Japon était fou de Seve. Deux des cinq parcours auxquels il a contribué portent d'ailleurs son nom.
Les Seve Ballesteros Golf Club à Narita et Izumi.

Plus de trente parcours de golf portent fièrement la signature de Seve.


Retour en haut de page