sluiten

 

Trois links courses qui ont disparu

vri 23 september
Votre publicité ici

Le "Lekkerbek" ou encore, un links course près de "Coxyde, Saint André-sur-Mer"...

Jusqu'avant la Seconde Guerre Mondiale, deux magnifiques parcours belges dessinés par l'architecte britannique, réputé à l'époque, Harry Shapland Colt (photo).

Entre temps, les deux parcours côtiers ont disparu.
Le "Lekkerbek” à Knokke ferma définitivement ses portes en 1952 après que les Allemands, lors de la Seconde Guerre Mondiale, en avaient fait un terrain d'entraînement en transformant toute cette zone naturelle.

Dans la ligne côtière entre Coxyde et Oostduinkerke, on voulait construire Interbellum, un quartier prestigieux de villas avec des hôtels de luxe comme de Normandie (photo).


Parallèlement à ce complexe, on confia à l'architecte H S Colt la mission de construire un links course entre la Route Royale et la plage.

Colt, qui a, entre autres, construit Muirfield, Royal Portrush, Sunningdale, Wentworth, Le Touquet et le numéro un américain Pine Valley, parlait de ce parcours comme une de ses plus belles réalisations.



Finalement, aucune villa n'est sortie de terre.
Et le "Saint André Links" disparut aussi vite qu'il arriva. Aussi parce que les Allemands s'y étaient implantés lors de la Seconde Guerre Mondiale.

On jouait aussi au golf avant la Première Guerre Mondiale à Lombardsijde, à l'est du IJzermonding à Nieuwport.
En 1939, le parcours fut réquisitionné par l'armée belge, mais pas pour y jouer au golf…

Terug naar boven