fermer

 

Coup d'oeil dans le rétroviseur

jeu 4 août
Votre publicité ici

La vue de notre rédacteur sur le “non”





Incroyable…



Incroyable…Même incompréhensible.
Voilà les premières réactions du “non” de la ministre Zuhal Demir qui met fortement en péril le projet de golf de Paul Gheysens à Knokke.
Presque tous les acteurs sont déçus et sans voix. Surtout après tous les avis favorables des différentes administrations et le soutien de la commune de Knokke-Heist.



Quelle fut la principale raison de ce refus ? La dégradation du caractère des polders. Et ça ?
On y a construit le nouvel hôpital AZ Zeno sur pilotis. Mais il faut aller voir sur place.





Pas question de vois les polders à travers. Et on peut encore parler d'autres exemples…



Ce qui fait le plus mal est que ce "nom" arrive alors que la dernière ligne droite était en vue, mettant à néant tous les efforts et les investissements déjà entrepris depuis plusieurs années.



Ce qui semble typique de notre pays. Vous lancez un projet qui va de A jusqu'à X Y, mais au Z on dit “Stop!”.
Prenez l'exemple de nos voisins néerlandais, dès le A ou le B, on vous dit si un projet (golf) est envisageable ou pas. Donc pas chez nous.





Paul Gheysens: “Nous sommes, bien entendu, surpris de la décision de la ministre, vu que tous les avis des instances, et donc de son administration, étaient positifs. Lors des prochains jours, nous allons étudier en profondeur les arguments de la ministre. Ensuite, nous déciderons de la suite que nous allons donner à ce dossier. Nous sommes, en effet, convaincus que ce projet apporte une importante valeur ajoutée à la Flandre et à la commune de Knokke-Heist.



Affaire (certainement) à suivre...

Retour en haut de page